De l’enfance

La rentrée des classes

Martin, Georges et Lucas sont copains depuis le CP. Cette année, ils entament fièrement leur CE2.

Depuis ma branche, j’observe le trio qui se réunit à nouveau. Et c’est toujours la même histoire qui se déroule sous mes yeux.

Martin est toujours apprêté minutieusement par sa maman, une grande dame blonde et mince. Comme toujours, elle le laissera s’échapper rapidement de sa grosse berline avant de filer vers son travail, une grosse entreprise où elle occupe un poste important.

Georges habite dans un HLM à deux pas de l’école. Ce matin, sa maman n’est pas là. Elle travaille. Elle a prit soin de lui préparer son petit déjeuner. Mais depuis longtemps déjà, Georges à apprit à se lever, à se préparer et à se conduire seul à l’école.

Lucas, ce n’est pas vraiment sa maman ni son papa qui s’occupent de lui. En fait, Lucas vit dans une famille d’accueil. Ces gens, il les appelle « Tonton » et « Tata ». Et le mercredi après-midi, il retrouve ses parents dans un centre pour jouer avec eux.

Martin, Georges et Lucas vont entrer en classe, et pour quelques heures, s’oublier à l’apprentissage des tables de multiplication et du français.

Si je pouvais leur dire, que ces instants sont précieux. Que déjà, chacun porte le poids d’une histoire singulière, que l’innocence ne tardera pas à les fuir, et qu’elle cédera sa place au lourd tribut des épreuves de la vie. Je leur dirai, de leur enfance, d’en savourer chaque petite minute qui passe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.