Stress : le mal du siècle ?

Voilà voilà, mon premier article et j’avais très envie d’attaquer dur en parlant de stress ! Sans doute parce-que je suis moi-même concernée en ce moment …

Aujourd’hui, les occasions de stress sont fréquentes : le boulot, la vie de famille, le couple, l’argent, les transports en commun, les embouteillages … Bref nous sommes sans arrêt surexposés au stress !

Nous la connaissons tous très bien cette bébête immonde qui nous ronge l’estomac lorsque nous sommes confrontés à une situation anxiogène. Celle qui rend nos mains moites, qui accélère nos battements de coeur, provoque des tremblements, des sueurs et sème le trouble dans notre esprit.

Heureusement, elle n’est pas TOUJOURS associée à un événement dramatique. Elle survient surtout lorsque nous nous sentons en danger mais également lorsque nous sortons de notre « zone de confort », comme c’est le cas par exemple pour un premier rendez-vous.

Dans ces cas là, nous parlons de stress « aigu » faisant référence à la brutalité de l’apparition des symptômes et du sentiment de mal-aise, ou de danger imminent.

Toutefois, lorsque nous sommes exposés de manière répétitive à ces situations de stress aigu, ou a des situations de stress moindre mais auxquelles nous ne pouvons pas échapper, nos capacités de résistances s’usent et c’est la dépression qui nous guette.

Dans ces cas là, on parle de stress « chronique ». En fait, tout se joue au niveau du sytème endocrinien, les hormones, qui provoquent un certain nombre de « chamboulements » dont les symptômes sont référencés. Mais je ne m’étendrai pas plus là dessus, d’une part car ce n’est pas le sujet mais surtout parce-que je ne suis pas médecin.

Revenons donc à nos moutons : le stress chronique, c’est de lui dont je souhaite parler car, plus pernicieux que le stress aigu, il est souvent plus complexe à identifier.

Pourtant, ces symptômes sont bien là ! La dépression est à l’état de latence et il est urgent de savoir s’écouter et de prévenir son apparition.

La première chose est d’être attentif à son état de santé global : maux de têtes à répétition, sentiment de fatigue continue, insomnies ou, au contraire, somnolences permanentes, douleurs diverses non-identifiées, sentiment de mal-aise perpétuel etc…

Moi-même, je suis très réceptive au stress et à tous ces petits maux du quotidien qui finissent par m’alerter et me signalent qu’il est temps de faire une pause, de prendre soin de soi.

Alors, faites ce que je dis, pas ce que je fais, parce-que je ne suis pas toujours mes propres conseils, mais je vous donne quelques petits « trucs » pour lutter contre le stress et retrouver un peu de sérénité.

* S’autoriser à se faire plaisir une fois par jour. Pour moi le plaisir c’est le shopping ! Alors évidemment pas question de vider le compte en banque mais à la sortie du boulot, je m’arrête souvent en route pour dénicher une babiole à petit prix. Et quand ce n’est pas possible, mon moment de plaisir c’est de m’accorder une mini sieste dans le canapé en arrivant à la maison !

* Diminuer le café, l’alcool et la nicotine. Aïe ! C’est justement dans ces moments qu’on semble en avoir le plus besoin …

* Manger équilibré. Même combat ! Lorsqu’on est stressé, dans l’urgence, on a généralement ni le temps, ni l’envie de cuisiner et la solution fast food est souvent de mise … Alors sans mettre les petits plats dans les grands, on essaye, au moins, de limiter le gras, le sel, le sucre et on mange cinq fruits et légumes par jour ! Ils disent pas que des c******** à télé !

* Faire du sport. Bon c’est le moment où, moi, j’utilise mon joker et je vais directement au paragraphe suivant ! Ceci dit, sans viser le marathon et la séance d’abdos à se faire mal au ventre, il est possible de se remuer un minimum en se fixant des petits objectifs. Moi je marche pas mal la journée, ce qui est un plus, mais je m’oblige aussi à prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur et j’évite les escalators dans le métro, c’est déjà ça !

* S’accorder des moments de détente. Livres, musique, cinéma .. L’idéal serait de limiter les écrans pour permettre au cerveau de se reposer – dit-elle derrière son ordi ! Moi j’ai définitivement arrêté de regarder la télé et de lire les faits divers qui ne font qu’exciter les émotions. Je privilégie les films qui me font envie et les séries qui me plaisent !

* Le sommeil. Ou du moins, le lit ! Même si je ne dors pas, il est préférable de se mettre au calme sous sa couette, bien au chaud, plutôt que de rester dans le canapé, même pour regarder un film. Je suis pour la télé dans la chambre et je suis prête à ouvrir le débat !

* Et enfin, s’autoriser à s’exprimer ! Oui, parce-qu’il n’y a rien de pire que des émotions et des ressentis non verbalisés. Je parle, avec les gens qui m’entourent, je me confie, à mon/ma conjoint(e), mes amis, mes collègues. Et je n’hésite pas à prendre rendez-vous avec mon médecin, à lui parler et à recueillir son avis ! Peut-être même qu’il m’orientera vers un bon professionnel qui m’aidera dans cette mauvaise passe. Et vous savez quoi ? Ça ne veut pas dire que je suis folle ou que je suis malade 😉

Bon, il me semble que nous sommes arrivés à la fin de ce premier article de la catégorie Santé & Bien-être. Il est temps pour vous de me dire qu’elles sont vos astuces pour lutter contre le stress !

Au plaisir de vous lire.

 

 

 

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    JOHNNYENGLISH

    Ahhh… bah il semblerait que je sois là première à avoir l’honneur de lire ton article!
    Pardon mais pour moi ça sera Johnny. 😄😁
    « Zazou dans le métro », « Une vie de Zazou », « Zazou excentrique excentrée »… mais pour moi Zazou c’est un regard éclairé sur le monde. Un bordel organisé qu’est sa pensée! Zazou c’est un peu mon Gepetto à moi : avant J’étais femme de bois, par manque d’ambition, mais Zazou était tellement persuadée que je pouvais être une femme accomplie et qui assume tous ses reliefs, que je suis devenue une femme, je me suis animée, Et je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ait raison autant que Zazou, sur plein de choses! Mais l’être humain c’est son rayon.
    Et encore une fois mon Johnny, c’est avec ce « sans-pretention » qui te caractèrise, que tu inities ici l’amorce d’une pensée sur notre condition à tous!
    <3

    • 2
      zazou

      Oh Johnny ! <3

      Je n'ai même pas de mot pour te répondre, je suis tellement touchée par ce que tu dis ... Toutes ces heures en ta compagnie et les soirées sans fin passées autour d'une tisane font partie de mes plus grandes inspirations ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.